mardi 3/12/2013

« On ne peut pas être heureux à tort ; on ne peut pas avoir tort d’être heureux. » Henri Petit
Il existe une équivoque insistante autour de la notion de bonheur. Tout se passe comme s’il était indécent d’être heureux alors que tant d’autres personnes ne le sont pas. C’est se méprendre sur la nature même du bonheur, qui est un épanchement et non une possession. Il est moralement inacceptable en effet de se goinfrer quand tant d’enfants meurent de faim, de gaspiller l’eau quand tant de populations meurent de soif. Mais le bonheur n’obéit pas à ces logiques : il n’est pas réservé à une classe sociale ou à une petite partie du monde, pour la bonne raison qu’il peut s’épanouir partout et à tout moment, qu’aucune condition ou faveur n’est nécessaire pour obtenir sa présence et qu’il a pour vocation d’être partagé. Ne soyez pas triste par compassion : cela ferait un malheureux de plus. Et un malheureux de plus, croyez-vous que cela fait le bonheur ?  Soyez joyeux avec ceux qui sont joyeux. Soyez joyeux avec ceux qui qui ne le sont pas. Car la joie mérite partout d’être partagée, propagée, célébrée, revigorée !
François Garagnon  Auteur du best-seller « Jade et les sacrés mystères de la vie »
Dernier livre paru : « le Maître des liens inaltérables »
Tous les livres de François Garagnon sont disponibles sur le site www.montecristo-editions.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *