LES SOURCES DE LA JOIE

« Les choses les plus précieuses sont plus légères que l’air. »
Paul Auster
Si la vie intérieure est un exercice difficile et inhabituel pour l’homme moderne, c’est que celui-ci est immergé dans un monde matériel, concret, palpable, quantifiable, utilitaire, très éloigné du monde spirituel, qui repose sur une radicale désappropriation et un effacement face au mystère. De sorte que l’homme moderne s’est désaccoutumé de tout ce qui échappe à sa perception, à sa compréhension et à sa maîtrise. D’où son désarroi. Car il pressent, avant même de l’expérimenter, que tout ce qui est essentiel dans son existence est précisément ce qui est inquantifiable et qui échappe à toute forme d’accaparement. Et si nous remontions aux sources de la joie ? Et si nous expérimentions ce dépouillement qui nous permet d’approcher de si près le bonheur véritable ? Si nous nous décidions à considérer que l’invisible (une certaine qualité des relations humaines, une certaine qualité de la lumière) a plus d’incidence sur nos humeurs et notre manière d’être que ce qui est enrobé de matière ?
François Garagnon

Auteur du best-seller « Jade et les sacrés mystères de la vie »
Dernier livre paru : « Tout ce qui est séparé du divin est vain »
Tous les livres de François Garagnon sont disponibles sur le site www.montecristo-editions.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *