À propos des “problèmes “…

Danièle Mitterand parle du Dalaï Lama :

 “Je me souviens d’une anecdote à son sujet : à la fondation, je venais de recevoir un témoignage dramatique qui m’avait laissé complètement bouleversée juste avant un rendez vous avec le Dalaï-lama. Lorsque je l’ai rejoint, j’étais repliée sur moi-même. En me voyant, il m’a demandé ce qui n’allait pas. Je lui ai répondu que je venais d’entendre un témoignage qui m’avait bouleversé et dont je n’arrivais pas à me sortir les images de la tête. Alors il a rit ! « Racontez moi »a-t-il dit. Je lui ai décrit les horreurs que j’avais entendu, et lui il a ri ! Il a rit, vous savez son petit rire… au bout d’un moment, cela m’a exaspéré et j’ai lâché : « écoutez, ce n’est pas drôle ce que je vous raconte ! »« Ah non ce n’est pas drôle c’est vrai que ce n’est pas drôle » m’a-t-il répondu. « Alors pourquoi riez-vous ? » Il a alors eu cette phrase : « ou bien nous allons trouver la solution et il faut s’en réjouir, et je ris à l’avance parce qu’on va la trouver, ou bien il n’y a pas de solution et dans ce cas il n’y a pas de problème. Donc il faut rire puisque le problème n’existe pas. » Ça m’a quand même laissé pantoise.”
Extrait d’une interview de Danièle Mitterand par Stéphane Allix, publié le 13 novembre 2012  sur le site INREES).
Trouvé sur le blog de Ipapy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *